top of page
Capture d’écran, le 2022-02-01 à 09.40.40.png

Développement d'un modèle de production fruitière et plantes à fleurs comestibles adapté à un environnement arctique de la communauté de Cambridge Bay dans l’Inuit Nunangat

Résumé

 

L’autodétermination alimentaire fait partie de la stratégie nationale inuite sur la recherche présentée par l’organisme Inuit Tapiriit Katami mettant en priorité cinq secteurs afin de soulever les changements et les solutions nécessaires pour réduire l’insécurité alimentaire que subissent les communautés de l’Inuit Nunangat. À ce jour, la transition du régime alimentaire des Inuits est compromise par la dépendance envers la livraison par les transporteurs de certaines denrées alimentaires et l’occidentalisation des produits. Ces contraintes favorisent la volonté d'accroître la sécurité et l’autonomie alimentaire des communautés de l’Arctique Extrême.

La présente étude s’inscrit dans le cadre du projet interdisciplinaire et collaboratif de Sentinelle Nord « Participatory Action for an Inuit-Led Research on Food Production and Nutrition in Inuit Nunangat » visant à l’autosuffisance alimentaire dans les communautés de l’Arctique Extrême. Les principaux objectifs de cette étude sont 1) l’implantation de systèmes de production alimentaire locale par des cultures extérieure et intérieure de petits fruits, en continuité des travaux de C.F. Fournier-Côté effectués sur les légumes, 2) à la diffusion systématique des résultats des essais de production auprès de la communauté au moyen de différentes plateformes ainsi que le renforcement des savoirs et des compétences scientifiques des membres de la communauté inuit, et ce en lien avec les savoirs traditionnels.

En collaboration étroite avec la communauté de Cambridge Bay, le ministère de la Santé du NU, l’association Inuit du Kitikmeot et la Station canadienne de recherche dans l’Arctique-Extrême (CHARS), ce projet participatif permettra de construire, avec la communauté locale, un système de production durable et contribuera à l’amélioration de la qualité de vie et de la santé de la population. À la suite de ces expérimentations et à l’adaptation des nouveaux systèmes de cultures pour la communauté, des protocoles et des calendriers de cultures seront développés et transmis aux différents groupes de la communauté via des plateformes de vidéoconférence et de montages.

Les résultats de cette étude devraient donc permettre la mise en place de systèmes de culture extérieure et intérieure ayant le potentiel d’accroitre la souveraineté et l’autonomie alimentaire via l’acquisition de nouvelles infrastructures de production et le développement de technologies en lien avec les savoirs traditionnels et les compétences scientifiques des communautés locales. À long terme, ces éléments pourront contribuer de manière durable au développement socioéconomique et à l’essor des communautés de l’Inuit Kitikmeot.

Informations sur le projet

Étudiante:

  • Marianne Dumas

Collaborateurs:

  • Ministère de la Santé du gouvernement du Nunavut 

  • Municipalité de Cambridge Bay

  • Kitikmeot Inuit Association

Financement:

  • Sentinelle Nord

Direction:

  • Martine Dorais

Codirection:

  • Caroline Hervé

Partenaires

UL-FSAA-C-s.jpg
rgb_logo Sentinelle Nord billingue.png
Unknown-1.jpeg
Capture d’écran, le 2022-02-01 à 09.40.18.png
Unknown.jpeg
bottom of page