top of page
exp2.2.jpg

Les biostimulants pour lutter contre les stress abiotiques et biotiques affectant les légumes-feuilles en serre

Résumé

 

 En 2018, 23 % des légumes de serre produits au Québec étaient issus de la production biologique. L’intérêt grandissant pour le biologique stimule le développement d’alternatives aux pesticides et engrais de synthèse puisque ces produits ne peuvent être utilisés pour accroître les rendements en production biologique. Parmi ces alternatives figurent les biostimulants, des substances ou microorganismes dont l’application a pour but de stimuler les processus naturels des plantes comme la nutrition minérale, la croissance et la tolérance aux stress (biotiques et abiotiques). L’objectif de ce projet est d’évaluer l’effet d’une gamme de biostimulants sur la croissance et les rendements de plantes soumises à différents stress. Dans un premier temps, des graines de verdurettes (laitue et moutarde) seront trempées dans une solution/suspension de l’un des biostimulants à l’étude et semées en présence d’un agent pathogène tellurique ou en conditions de stress salin. Le taux de germination et différents paramètres de croissance seront ensuite évalués. Dans un deuxième temps, les biostimulants seront appliqués de façon hebdomadaire dans le substrat de plants de laitue soumis à des conditions de stress hydrique durant leur croissance. L’effet des biostimulants sur la croissance et l’efficacité photosynthétique des plants sera ensuite évalué. Finalement, les biostimulants seront appliqués dans le substrat de plants de laitue inoculés avec l’agent pathogène causant la tache bactérienne de la laitue, Xanthomonas campestris. L’effet des biostimulants sur la croissance, l’efficacité photosynthétique et la sévérité des symptômes de l’infection à X. campestris sera ensuite évalué. Les expériences seront réalisées en régies conventionnelle et biologique. Cette étude permettra de valider l’hypothèse selon laquelle certains biostimulants améliorent la croissance et les rendements des plantes cultivées, particulièrement en conditions de stress, et jouent un rôle dans la stimulation des défenses naturelles des plantes.

Informations sur le projet

Étudiante:

  • Justine Clément

Collaborateurs:

  • Premier Tech

  • L'Abri végétal

  • Inno-3B

Financement:

  • Grappe scientifique biologique III

Direction:

  • Russell Tweddell, U. Laval

Codirection:

  • Martine Dorais

Partenaires

AAC.jpg
UL-FSAA-C-s.jpg
exp2.1.jpg
exp4.2.jpg
exp1.6.jpg
bottom of page